Un pensionat des années 50 de nos jours.
 
Forum en reconstruction inscriptions ouvertes mais il faudra attendre un peu pour RP

Les Retrouvailles

 :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Mar 30 Juin - 19:30

J'étais actuellement dans le train qui me ramenait chez moi. Et, étrangement, je n'avais pas envie de voir mes amies. Pas tout de suite. Avant j'avais envie de faire quelque chose que je n'avais jamais fait depuis plus de deux ans. Retourner dans mon ancien quartier. Seule. Je descendis à la gare de mon village juste à côté de Lyon et rejoignis à pied mon appart dans mon immeuble biscornu. J'habitais à moins de 500 mètres de la gare après tout. J'arrivais devant la porte de mon appartement et inspirais un grand coup avant d'insérer la clé dans la serrure. A peine rentrée j'entendis mes deux petits frères cavaler à ma rencontre. Je lâchais ma valise et les prit tout deux dans mes bras tout à tour. Même eux m'avaient manqué. Je savais qu'au bout de trois jours je ne pourrais plus les supporter ni eux ni ma mère, mais pour l'instant j'étais heureuse d'être là. J'entrais dans le salon où se trouvait ma mère, le plus petit de mes frères, Clément, toujours dans mes bras. Je le reposais à terre et partit dire bonjour à ma mère. Elle n'avait pas changé. Elle me sourit et je lui rendis avant de dire :

"-Maman ? J'aimerais bien allé à notre ancien quartier me balader... Seule. Je peux ?
-Mais enfin Alyssa qu'est ce que tu veux aller faire là-bas ? Juste te balader ? Seule en plus ?
-S'il te plaît Maman j'ai vraiment envie d'y aller... Au fait tu t'es arrangée pour ce que je t'ai dit dans ma dernière lettre ? Jonathan pourra venir ?
-Jonathan vient du 23 au 28 juin.
-Merci beaucoup maman ! Alors je peux ?
-Tes étranges lubies n'ont pas changée ma fille... Mais bon vu ton bulletin je suppose que je peux te laisser quelques libertés. Vas-y."

Je souris et la remerciait avant de partir dans ma chambre récupérer mon portable. J'avais prévenu tout mes amis qu'il était totalement inutile de m'envoyer des messages durant cet année. Et pourtant une bonne vingtaine de messages m'attendait sur mon portable, la plupart datant de la semaine dernière fin officielle des cours dans mon ancien collège. Je souris. La plupart de mes simples potes et des gens de ma famille (une bonne douzaine de la vingtaine de messages) notamment mes oncles tantes et cousines me souhaitait un bon retour ensuite j'avais mes amis (quatre des vingts messages) qui me racontait quel lycée ils avaient prit, les grandes lignes de ce qui c'était passé cette année qui me demandait de leur raconter à mon tour. Mais ceux que j'attendais le plus venaient des quatre personnes les plus importantes pour moi. Cassie, Laurine, Alexanne et Emy. Laurine et Cassie me disaient qu'on se faisait un Macdo dés demain toutes les cinq et que les deux semaines je les passerait avec elles. Je souris. Je savais qu'elles allaient me sauter dessus, qu'elles me harcèleraient pour que je leur raconte tout et que je ferais de même. Ça allait être les meilleurs semaines de ma vie. Je consultais les messages d'Emy et Alexanne et sourit. Elles m'attendaient dès 18h chez Emy et on dormirait là-bas pendant deux jours. Je souris et fit mon sac pour aller jusqu'à Lyon. Dans mon sac en bandoulière, je plaçais un ticket de bus, mon porte-monnaie, mon portable et mes écouteurs et mes affaires pour dormir chez Emy durant deux jours. Hum. Il allait me falloir un plus grand sac. Je transférais le tout dans mon Eastpak de cours et me précipitais à l'arrêt de bus. J'enfilais mes écouteurs et actionnais Superbus avant de prendre le bus direction Lyon. Il était 16h le temps d'aller jusqu'à mon arrondissement préféré de Lyon il serait 16h30 ce qui me laissait une heure à errer dans les rues du quartier de mon enfance. Parfait.

Je descendis sur la grande place et sourit. J'avais l'impression de retomber en enfance. Je partis vers l'immense esplanade qui reliait mon école maternelle à mon école primaire. J'hésitais à descendre jusqu'à mon ancien collège. Ce serait me faire volontairement du mal. Je n'y étais jamais retournée. Je savais qu'il était temps d'affronter mes démons. Alors je fis demi-tour et descendit dans les pentes jusqu'à mon ancien collège. J'y arrivais pile à la dernière sonnerie de 16h45. Je vis les portes déverser des flots d'élèves et aperçut quelques élèves que j'avais côtoyée durant deux ans. Et pourtant je ne ressentis rien. Je souris. Peut-être que j'allais mieux. J'avais encore peur et j'aurais sûrement peur toute ma vie mais je ne ressentais plus rien à la vue de cet établissement de malheur et ça c'était un très bon point. Je remontais jusqu'à la place et regardais l'heure. 17h. Il me restait encore 30 minutes. J'envoyais un sms à ma mère pour la prévenir que je passais trois jours et deux nuits chez Emy. Je savais qu'elle accepterait. Moins elle me voyait mieux elle se portait. Et c'était aussi mon cas. Moins je la voyais mieux j'étais. Je me dirigeais vers le glacier regardant combien j'avais dans mon porte-monnaie. 5 euros. Pas mal je pouvais me payer deux boules avec ça. En vérité j'avais assez pour quatre mais ces derniers temps je n'avais plus très faim voir plus du tout. Là, j'en prendrais uniquement pour combler mon ventre vide depuis mon dernier petit-déjeuner au pensionnat ce matin. Et je savais que deux boules suffiraient largement. J'entrais dans le glacier et me décidais pour une au melon et une à la pastèque. J'avais hâte de retourner à Nardone quand même. Ils faisaient des glaces à la violette, à la rose et à la  lavande qui étaient à tomber.

Je sortis du glacier, mon petit pot à la main et allait marcher dans les rues un peu moins connues que la grande rue. Mais c'était les rues où j'avais vécu et je les adoraient. Je songeais qu'il faudrait que je fasse visiter mon quartier à Jonathan lorsqu'il viendrait. Je regardais l'heure. 17h20. Il était temps de repartir vers l'arrêt de bus. Je me retournais et commençais à avancer jetant au passage mon pot désormais vide dans une poubelle. Je marchais environ une minute avant de me figer. Devant moi, marchant avec une fille que je ne connaissais pas, se trouvait Victoria. J'en étais sûre. Elle avait changé mais c'était bien elle, cette fille qui m'avait pourri la vie pendant deux ans. Elles passèrent à côté de moi sans s'arrêtait et c'est seulement quelques instants plus tard que je recommençais à avancer. Cette rencontre m'avait plongé dans des souvenirs dont je ne voulais plus rien savoir. Je n'étais plus dans les rues de Lyon, j'étais dans cette cour de collège, mise a l'écart par tout le monde, me réfugiant sous l'escalier qui menait au terrain de basket, priant pour qu'on ne fasse pas attention à moi, un livre entre les mains et la crainte au cœur. J'étais cette fille qu'on ignorait lorsqu'elle passait devant les gens en rentrant dans le collège. J'étais cette fille, assise contre la porte qui menait à la salle du catéchisme pour ceux qui en faisait, et qui attendais avec impatience que la sonnerie retentisse pour rentrer en cours et cesser d'avoir à chaque seconde sa solitude qui lui revenait en pleine face.

Je restais ainsi, amorphe, jusqu'à mon arrivée chez Emy. J'entrais dans son jardin puis dans la maison où la baie vitrée était en permanence ouverte pour permettre aux deux chiens et aux deux chats de sortir quand bon leur semblaient. Immédiatement, à mon arrivée, Emeraude et Apollon se mirent à aboyer. Je souris, mes souvenirs s'éloignant peu à peu. Je saluais Anthony, le frère jumeau d'Emy en train de geeker sur l'ordinateur comme à son habitude. Il me lança en se retournant vers moi un "Salut Loulid". Je me sentis sourire et même rire légèrement. Les habitudes avaient la vie dure. Anthony m'avait appelé comme ça un midi où je mangeais chez les Lefebvre et c'était resté. Il me sourit et se retourna vers son ordinateur. J'avais failli finir dans sa classe en 4ème et j'avais finalement échouée dans la classe d'Emy à cause d'une erreur sur les listes. Je vis leur mère dormir sur le canapé et monta lentement les escaliers. J'allais jusqu'au bout du couloir où se trouvait la chambre d'Emy et entendit Alexanne et Emy discutait derrière la porte. J'ouvris et déclarais avec un sourire :

"-Hello les filles !"

J’eus le temps de voir Alexanne me faire un immense sourire avant que Emy me bondisse dessus pour un énorme câlin. Lorsqu'elle s'écarta enfin, je souris aux filles. Les mauvais souvenirs étaient partis. J'étais de retour dans mon monde. J'étais de retour à ma place. Et je ne comptais pas la quitter de sitôt !


Désolée...:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Sam 11 Juil - 14:13
Les vacances, enfin ! j’en avais eu marre des cours, c’était énervant et en plus, Alyssa me manquait beaucoup, même si avec Emy, Laurine et Cassandra, l’année scolaire c’était passé très vite ! Bien que Cassandra était un peu énervante, Laurine, Emy et moi, on s’est fâchées avec elle, mais bon, c’était les vacances, j’allais pouvoir en profiter un max !

Avec Emy, on avait prévu de dormir chez elle pendant 2 jours et après, on se verrait pendant 2 semaines, les vacances allaient vraiment être cool !

Je regardais mon portable, Alyssa devait rentrer aujourd’hui, je lui envoyais un message, comme ça elle le verra quand elle rentrera chez elle, puis je dis à mon père que je sortais et que je dormirais chez Amy. Je fis un gros bisou à ma petite sœur de 2 ans, mon chat et mon père et je sortais de la maison.

J’étais contente de pouvoir sortir de chez moi, j’aimais bien ma famille, ce n’était pas le problème, mais je m’y sentais oppressée par moment.

Je me dirigeais chez Emy, j’adorais allez chez elle, c’est parents et son frère jumeau était vraiment sympa ! Comme par habitude, j’entrais dans son jardin, faisant comme chez moi et me dirige dans la maison. Immédiatement, les deux chiens de la famille aboyèrent et me sauter dessus :

- Salut vous deux !

Je les caressai puis j’allais faire la chambre à Emy, je vis Anthony, le frère jumeau d’Emy :

- Salut Anthony !

Il me sourit vite fait et retourna à son ordinateur, c’était un gros geek ! Je montais à l’étage et me dirigeais directement dans la chambre d’Emy :

- Emy, Emy, je suis là !

Je lui fis la bise et nous parlâmes de tout et de rien. Au bout d’un moment, on entendit les chiens aboyer, ah ! Alyssa surement ! On se sourit et continuais à parler, tout à coup la porte s’ouvrit :  

-Hello les filles !

C’est Alyssa ! Je lui fis un énorme sourire, j’étais super contente de la voir ! Emy, elle, se jeta sur Alyssa pour lui faire un câlin, je me levais aussi et me dirigea vers elle. Une fois le câlin fini, je lui fis un énorme câlin aussi lui faisant comprendre qu’elle nous avait manquées. Et je me mis à parler :

- Regarde-toi, tu n’as pas changé du tout !


Je lui fis signe de s’asseoir avec nous et je lui demandais :

- Alors ? Raconte ! c’était comment ?

J’étais vraiment piqué par la curiosité, elle qui était partis à cause de ses parents parce qu’ils voulaient un meilleur dossier scolaire, ce qui était ridicule ! Mais durant cette année, on ne s’est jamais abandonnée, on s’écrivait vu qu’elle n’avait pas le droit au portable. Elle m’avait beaucoup manqué !

- Je veux tout savoir ! enfin, on veut tous savoir !

Je souris à Emy, je me doutais qu’Emy voulait savoir aussi.

- N’est-ce pas Emy ?

spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Jeu 6 Aoû - 23:14

Je souris lorsque Emy me sauta dessus et lorsqu'elle s'écarta enfin, je pus voir un sourire en tranche de courge sur le visage d'Alexanne qui vint me serrer dans ses bras. Je fis de même, super contente de la voir. Tandis qu'elles retournaient s'asseoir sur le lit, l'ordinateur par terre, diffusant la Kpop qu'Emy et Cassandra aimaient tant et qui avaient tendance à parfois me sortir par les yeux, je posais mon sac sur le sol contre le mur près de la fenêtre. Je me saisis d'une des nombreuses bouteilles qui trainaient toujours sur le bureau d'Emy et but à la bouteille sans même regarder l'étiquette. De toute façon c'était toujours du coca ou de l'ice tea et aucune de nous ne craignait de boire à la bouteille après les autres.

Enfin, je venais me poser sur le lit à mon tour en m'asseyant en tailleur, souriant devant le débit de paroles d'Alexanne. C'était bien son genre de poser dix milles questions en moins d'une minute et puis regarder les autres se dépatouiller avec les réponses. Heureusement, je faisais partie de ses meilleurs amis (la réciproque est vraie) et j'avais l'habitude. Alors je répondis sereinement, me lâchant enfin depuis plus de trois mois, la dernière fois que j'avais vu les filles c'était durant les vacances de février. Enfin, je relâchais la pression, j'abandonnais les faux-semblants, jetais mon masque aux ordures et redevenait moi-même. Alors je m'exclamais avec un soupir plus long que la muraille de Chine :

"-UNE HORREUR ! Pire qu'un cours de Rinon (précision : Une prof de maths détestée par Alexanne et Alyssa mais adorée par Emy) ! Je vous laisse imaginer ! Une discipline de fer, un règlement ignoble, de la bouffe dégueulasse, un foutu uniforme et des cours... Ben tiens j'en parle même pas ! Y a juste pas de mots. T'aurais pas tenue plus de trois jours Alex' parce que, cigarettes, t'oublie, n'importe quel alcool, t'oublie, et te foutre de la gueule des profs, t'oublie aussi ! C'est pire qu'une prison sans déconner."

Plus d'une personne qui m'avais connu cette année aurait été extrêmement étonnée de m'entendre parler comme ça. Mais les filles avaient l'habitude. Dans les moments où je relâchais la pression, je pouvais devenir quasi aussi vulgaire qu'Alexanne, ce qui n'était pas peu dire de mon amie. Je souris et déclarais :

"-Enfin pour l'instant is finish ! Racontez moi plutôt... J'espère que vous en avait fait baver à mort à Saux (précision : la seule prof de musique du collège, complétement folle, tout le monde prof, élèves et administration la déteste. Même les profs et la directrice la dénigrent) histoire qu'elle ai un magnifique souvenir de sa dernière année au collège ? Aller je veux tout savoir !!!"

Je m'installais plus confortablement pour écouter le récit de mes deux amies qui, j'en suis sûre, serait épique.


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pensionnat :: Corbeille-
Sauter vers: